Les Tillandsia sont de la famille des Broméliacées, ils sont tous endémiques de l’Amérique Centrale à l’Amérique du Sud, dans des zones différentes et plus ou moins vastes selon les variétés.

Dans leur milieu naturel, ils se nourrissent de l’humidité et des minéraux de l’air. En culture chez soi, il faut pouvoir les arroser lorsque l’air est sec.

Il leur faut de l’eau non calcaire, de préférence une eau minérale. En effet, le calcaire se dépose sur les feuilles et peut asphyxier les Tillandsia – qui respirent grâce à elles.

Dans le cas où l’eau serait trop dure (PH > 7), il est possible d’y ajouter un peu de vinaigre pour neutraliser le calcaire.

L’eau de pluie est bonne mais reconnue par les scientifiques trop faible en minéraux. Il est donc possible d’y ajouter de l’engrais à orchidées – de croissance uniquement et dilué à 10%

Il faut éviter de les arroser avec un aérosol (tel qu’Évian ou Vittel) car les plantes reçoivent plus de gaz que d’eau. 

L’eau d’arrosage doit être à température ambiante, car trop froide, l’eau peut coller les feuilles du cœur de la plante et empêcher son développement jusqu’à la faire mourir en quelques mois.

Les Tillandsia, contrairement aux autres plantes, dégagent de l’oxygène la nuit, il est donc préférable que les plantes aient séché le soir pour éviter, à terme, de les asphyxier. (L’été, une pluie nocturne n’est pas gênante, mais il faut éviter d’arroser les plantes régulièrement en fin de journée).

Les Tillandsia ne supportent pas d’être mouillés par temps froid. Il faut donc éviter de les arroser en dessous de +15°C et de les mettre dans une pièce trop humide à ces températures.

Les Tillandsia présentent des signes lorsqu’ils vont mal :

> Ils jaunissent lorsque la lumière ne leur convient pas (trop de soleil direct ou pas assez de lumière naturelle). Il faut donc les changer de place.

> Ils noircissent quand ils ont trop d’eau, il faut donc diminuer l’arrosage (sans l’arrêter complètement), davantage ventiler la pièce (voire les mettre un peu en extérieur quand cela est possible).

> Il faut éviter de les poser sur un sable de mer s’il n’est pas rincé à l’eau douce car le sel conserve l’humidité (éviter aussi le sable parfumé).

> Les Tillandsia argentés (excepté T. usneoïdes) n’aiment pas être au fond d’un vase. Plus il ont d’air, mieux ils se portent.

> Le feuillage évasé de certaines variétés (telles que T. brachycaulos, T. Xerographica, T. polianha…) se recroqueville sur lui même quand la plante a soif. Cela peut servir de témoin pour les tillandsia dont le feuillage ne présente pas de signe particulier.

Pour arroser les plantes correctement, il faut que l’eau ruisselle sur les feuilles.

Les plantes peuvent mourir sans présenter de signe particulier si l’eau d’arrosage, de pluie ou la rosée stagnent dans le cœur. C’est pourquoi, dans leur milieu naturel, les Tillandsia poussent inclinés, partiellement abrités ou encore dans des zones très ventilées.

Il est donc fortement conseillé de retourner la plante un moins 1 heure après chaque arrosage. Il faut la sortir de son support si possible, ou faire en sorte que celui-ci ne récupère pas l’eau dans le fond.

Les Tillandsia aiment les courants d’air mais ne supportent pas la ventilation artificielle comme le chauffage, la climatisation, attention également à la fumée de cheminée !

Les variétés les plus courantes de Tillandsia fleurissent une fois par an, à condition que l’eau d’arrosage ne soit pas calcaire, que la plante ne soit pas trop en souffrance et qu’elle subisse des variations de températures importantes. L’idéal est donc de la sortir au mois de septembre (voire plus tard lorsqu’on habite des régions plus chaudes), lorsque les températures nocturnes descendent entre +5°C et +10°C.

Il existe 2 formes de Tillandsia bien distincts

> Les Tillandsia verts (le feuillage est lisse)

> Les Tillandsia argentés (le feuillage est duveteux, ils possèdent des trichomes*)

 

Les Tillandsia verts

Ils se développent dans les forêts tropicales, près des orchidées.

Ils se nourrissent seuls entre 70 à 80% d’humidité.

Au delà de 20°C, il est conseillé de les baigner 10 à 15 minutes par semaine (voire plus souvent ou plus longtemps au delà de +35°C.)

entre +15°C et +25°C, il est possible de les vaporiser une fois par semaine mais au delà de ces températures, il faut les vaporiser tous les 2 à 3 jours (plus contraignant que le bain).

Il aiment la lumière naturelle mais pas le soleil direct.

Bien qu’argentés, les T. usneoïdes (surnommés «cheveux d’ange») font partie de cette famille et aiment le bain, de telle sorte, même l’intérieur du groupe est arrosé.

 

Les Tillandsia argentés

(tels que T. juncea, T. ionantha, T. xerographica…)

Ils se développent dans des zones semi arides voir désertiques (comme T. tectorum)

Ils se nourrissent seuls à 50 % d’humidité.

La vaporisation leur suffit en général une fois par semaine entre +20°C et +35°C, si l’air est sec.

 

Pourquoi sortir ses tillandsias ?

 Les contrastes de température favorisent la floraison !

Un mois par an, exposer les plantes autour de +5°C pour les Tillandsia désertiques, et +10°C (voire +15°C) pour les Tillandsia tropicaux, permet aux plantes d’induire leur floraison dans l’année. Il est conseillé de le faire entre mi-septembre et mi-octobre, en effet, au printemps, nous ne sommes pas à l’abri d’une nuit de gel, ce qui pourrait être fatal pour les plantes…

Aux beaux jours, il est possible de les laisser dehors à partir de mi-mai (après les Saints de Glace), jusqu’à octobre. Tout en veillant à éviter le soleil plein sud, et en les installant inclinées pour la pluie et la rosée, dans ces conditions, on peut moins s’en occuper.

 

À savoir…

> Les Tillandsia ont besoin de lumière et ne pourront supporter qu’une semaine d’obscurité complète… S’ils palissent, jaunissent rapprochez les de la fenêtre et attendez qu’ils reprennent leur couleur avant de les arroser.

> Il est cependant possible de leur faire prendre des contrastes importants de température pendant quelques jours, plusieurs fois dans l’hiver.

> La plupart des Tillandsia peuvent en effet supporter des températures allant de +5°C à +55°C dans la même journée !

> Les Tillandsia ne doivent plus être mouillés s’il fait moins de +15°C. Cela pourrait induire une mort plus ou moins rapide, il est donc préférable de les arroser avant midi pour qu’ils aient séché avant la nuit.

> À basses températures, ils peuvent supporter plusieurs semaines sans arrosage, vous pouvez donc vous absenter l’esprit tranquille !

> Et n’oubliez pas de privilégier une eau minérale et pas trop froide 🙂